Cours de Pilates

Anna Hekimian



La méthode Pilates



La méthode Pilates tient son nom de son inventeur, Joseph Pilates, qui lui l’appelait Contrology, car elle amène à se concentrer sur son corps et en prendre conscience. Une série d’exercices renforce et assouplit les muscles, ajuste les gestes et les accorde à la respiration. Il devient possible de se maintenir en un équilibre harmonieux et naturel autour de la colonne vertébrale, de soulager ou prévenir les diverses douleurs nées de nos mauvaises habitudes posturales.
Anna Hekimian, professeur de Pilates et danseuse, vous en propose la rencontre au Centre Anima.

Une méthode douce

Cette gymnastique touche en profondeur. Elle bouleverse le quotidien sans qu’il y paraisse, peu à peu, et amène à un rapport plus paisible et bienveillant envers son corps. On y corrige les gestes et les postures du quotidien qui malmènent notre corps sans qu’on le sache. On y découvre pourquoi on avait mal ici ou là. On apprend à se connaître, à respecter ses faiblesses, à exploiter sa force. Le but n’est pas de se surmener, ni de se surpasser, mais de vivre plus à l’écoute, plus en éveil, moins appesanti par d’anciennes douleurs.

Une méthode pour tous

Tous, de la petite fille à son grand-père, du sportif au dilettante, de la danseuse au grand blessé, peuvent s’adonner au Pilates et tous l’ont fait. L’installation de Joseph Pilates à New York en 1962 permit la diffusion de sa méthode parmi les danseurs et les gymnastes, mais elle fut aussi utilisée pour la rééducation et la tonification des corps meurtris ou affaiblis. Depuis les années 1980, le grand public y a accès et elle peut changer la vie de tout à chacun. Respectant le rythme et les capacités de chaque personne, elle a une véritable vertu thérapeutique, tant du corps que de l’esprit. Elle apaise et éveille, détend et tonifie. Son effet est durable et complète heureusement des séances d’ostéopathie ou de kinésithérapie.

Une méthode rigoureuse

Aussi douce et ouverte qu’elle soit, cette méthode est extrêmement précise et exigeante. Placements et mouvements sont exactement chorégraphiés et coordonnés à la respiration afin de développer à son maximum la potentialité indépendante de chaque partie du corps. Les muscles profonds, oubliés tant d’années, s’éveillent et se renforcent tandis que les muscles superficiels, souvent sollicités au quotidien, se détendent et s’assouplissent. Le dos est presque immédiatement soulagé, la ceinture abdominale constamment travaillée, puis, peu à peu, chaque partie du corps est abordée. Nos tensions sont intelligemment libérées. Nous retrouvons disponibilité, maintien, justesse.

Joséphine Lanesem